mercredi, décembre 07, 2005

Un bout de matinée "trouble"

Je commence à m'en rendre compte depuis quelques jours.. Je n'ai jamais eu autant de mal à me réveiller. Chaque matin est une souffrance, j'ouvre mes yeux et je commence à me dire que je manque de sommeil, que je n'ai pas du veiller, qu'il fait froid, que de mon petit monde en paix , je vais passer au parcours quotidien du combattant, les lumières, les bruits, la circulation, les gens, le harcèlement au boulot. Puis je me dis, merde! Je vais devenir cardiaque à ce train là. Après mes lamentations ( les mêmes que je me récite tous les matins), commence ma révolte.. qui malheureusement, ou heureusement, reste intérieure.. Non ça ne peut plus durer! Il faut arrêter! c'est quoi cette vie? et c'est quoi ce boulot et ces collègues et ces patrons arrivistes?!!! et cette ambiance de hammam.. La parlotte, la parlotte! il a dit, elle a fait, j'ai vu, on a entendu.. Mais qu'est ce que je fous dans ce système défaillant?

En plus ce froid, ah si je pouvais hiberner!!!! ça me permettrait de gagner une saison par an, je serais tjrs de bonne humeur, je ne connaitrais pas la souffrance du froid des mains et pieds, je n'aurais à me couvrir de 6étages de couvertures (eh oui, c'est vrai) et d'attendre que l'eau chaude arrive (ça dure quelques secondes mais c'est une éternité si on a déjà ôté ses habits) et de grelotter à chaque coup de vent causé par une porte ou une fenêtre ouverte.. Ah, le froid!! Quelle misère!

J'arrête de nourrir ces pensées, je suis bête de ressasser ce même scénario depuis des semaines. Il est 7h30, il faut que je me décide à me lever. Je suis déjà sûre que je vais rater mon métro. J'économise un peu de temps en faisant abstraction du petit-déjeuner et je sors. Taxi, boulot, bonjours, sourires, et voila mon collègue qui fait le chien derrière le boss avec toutes les tactiques de lèche qui existent, et qui n'existent pas d'ailleurs.. Je suis dégoûtée, mais je souris intérieurement et j'essaie de me demander comment il fait pour mettre toute la dignité humaine de côté pour une poignée de pouvoir mêlée d'irrespect.

Bonjour, ma journée vient à peine de commencer..:-)

12 commentaires:

tom a dit…

moi aussi, si un jour tu trouve comment hiberer, brabbbi la tensani ;)

imed a dit…

si seulement on avait le choix de faire autre chose de se trouver qlq part ailleurs ou meme d'etre d'autres personne dans d'autres contrées lointaines ...

Rue de la paix a dit…

Pourquoi quand il fait froid on nous donne pes de congé?? Pourquoi il faut se lever le matin! Pq????????
Question que tout le monde se pose!
et ta dscription a mis des mots sur ce que nous ressentons tous!

infinity a dit…

Ah le monde professionnel .. on est jamais assez avertis .. tu exprimes un certain dégoût .. et je ne suis pas insencible à ça .. quand on aime ce qu'on fait .. les reveils sont si agreables .. qu'il vente ou qu'il neige ..

imed a dit…

infinity, j'adore ta maniere de voir la chose, moi-meme, je me fous pas mal du mauvais temps, encore meme j'aime pas quand il fait chaud, mais me lever le matin avant meme que mon reveil ne sonne j'adooore, quand il fait gris et froid, qu'on se leche le visage a peine a l'eau froide pour chasser a jamais les recedivistes du sommeil.. et puis on prend le chemin, souriant en regardant tout le monde qui passe sans meme remarker ta presence tellement ils engouffrent leur tete dans leur cou !! ah! c super..

imed a dit…

euh! autre chose, j'aime pas vraiment ce que je fais com boulot ..

Troubadour a dit…

Imed&Infinity: J'aime mon boulot, je suis une grande optimiste mais le froid...Je n'ai pas la mm notion de température ke les autres, à 15° chui bleue! J'adore me réveiller avant que mon réveil sonne, mais c pr me dire ke j'ai de la chance paske je peux encore dormir!!:)) chui loin d'être une feignasse malgré ce ke je laisse transparaître dans ce post, je suis moi mm étonnée du mal ke g à me réveiller, et la seule explication plausible outre la fatigue, c le mauvais temps. C ça une sunaddicted!:)vs pouvez paaaaas compreeeendre!!!:)))

Anonyme a dit…

SOS! Same Old Story!

La sensation du chaud/froid vous revient soudainement et vous réalisez que c’est le moment de se lever, toute l’inertie du jour est là et la journée va se jouer dans les quelques minutes [voire secondes] qui suivront, vous faites la sourde oreille et vous vous couvrez encore une fois en faisant ce petit geste qu’on fait avec la bouche comme pour déguster le sommeil... Emmm ! Trop delicieux ces moments !!

2 scénarios : le réveil sonne ou « 9oom 3aych wildi/binti » [ ou les deux comme si c’était pas assez!], ah please 5 mn o5rine, ya rabbi pkoi ca c passée vite la nuit ? don’t tell me I’ll have to wake up, stand up, touch the water, take my breakfast, take whatever it takes to go to work in the cold and spend 8 hours there ! no no, staying here in the warm is better!

Ayya 9oom 3aych wildi/binti 3ad! Ehe2 ehe2! 7atta le chaud devient un luxe tawwa? Ya 7asra 3ala ayyamet il polytechnique : kont in9oom bich inchoof ilwa9t en ouvrant un seul œil [ pkoi le gaspillage ?], insakkar il portable et continue a dormir comme un loir ama tawwa je vais payer ! ya lahwi ya lahwi !

Your mind is racing to find any pretext not to go, the pretext is for yourself and you’re trying to foul yourself! Je vais appeler les collègues, je suis malade vous savez ça arrive à tout le monde, non non je vais pas mentir, je vais prendre un congé d’une journée [5andallil rou7i binhayyir à l’improviste ! yeah a great idea ! ], Non non ichnowaa il bo5l hava il koll ? c’est comme ca qu’on commence sa carrière ? ayya 9oom wonfodh richik ya 3asfour ! mais encore une fois ce ne sont que des chimères dès que le froid vous « caresse » les joues roses après 8 heures de sommeil ! c’est une larme que vous avez là sur la joue? ana it’thallit ya jma3a ! je l’ai su milli 5rajt milli école ! plus de 3izz ! plus de dlel !

-Ayya 3aych wildi/binti 9oom yizzik minnoum !

-Ok Ok! Mana3arif ya5ti! Akli il 3ich y7ibb il 5iffiya!

Il 5obza morra wbarra…

Sam a dit…

Tu sais que je ne partage pas ton aversion au froid, le froid j'adore!

Je sais parfaitement ce que tu ressens et ton degoût pour le rabaissement face à son égal.

Ton point faible est que tu aimes ce que tu fais.

Courage et dis toi que ça cessera un jour.

nostra a dit…

bijour ours blanc barra 9oum ikhdim 3la rou7ik. temchichi tji leblogi walla haj ? :)

phedre a dit…

qui de nous n'a jamais eu ce genre de relextions au réveille, hein?,!! personne !! moi aussi il m'est très difficile de quitter mon lit qd il fait un froid de canard grrrr ...
le comble c q'on il se lève avant moi et me dit que j'ai juste 5mn pr me préparer si je veux éviter les transports en commun!!! je vous laisse imagnier la suite du bordel!
heureusement qu'1/4 d'heur plus tard je retrouve le calme de mon bureau... ouf! c la que je me réveille effectivement, que j'ouvre grd les yeux devant mon café bien chaud...

Cornwell a dit…

Heureusement que tu aimes ce que tu fais sinon il serai vraiment difficile de gagner toutes les batailles de la vie que tu mènent. Si tu n'aimais pas ce que tu fais tu ne pourrais certainement pas te lever. Le feu qui t'anime (l'Espoir) s'eteindrai tout seul et tu ne pourrai plus survivre. Le seul conseil que je pourrai te donner c'est de garder l'espoir, car un jour, j'en suis sure, tout ceux qui auront fais preuve de mesquinerie, tout ceux qui alimentent cette ambiance de hammam partiront de ta vie: sois tu iras vers un meilleur destin, soit ils partiront pourrir la vie de quelqu'un d'autre.