dimanche, juillet 24, 2005

Dialogue sourd

Je lui dis: " Putain réveille toi!"
Et elle répond: "Je suis réveillée"
- Et ce regard?
- Laisse moi tranquille!
- Arrête de penser à ces conneries, tu vaux mieux que ça!
- ça c'est toi qui le dis
- Et je ne suis pas la seule..regarde toi!!
- Je me vois justement, j'essaie mais c'est dans ma tête et ça ne veut pas disparaître.
- C'est quoi ton problème?
- Et toi c'est quoi ton problème?
- Il faut continuer
- Je continue
- Non t'es passive
- Je ne suis pas passive, je suis triste et fatiguée de me battre.
- C'est la vie
- Oui c'est la vie, c'est normal, ça arrive à tout le monde, c'est pas grave... Je sais que la vie est injuste mais je ne savais pas qu'elle pouvait être aussi ingrate.

- Continue ce que tu voulais faire, tu as pris des décisions
- De quelles décisions tu parles? Tout laisser tomber?
- Tu as détruit pour reconstruire
- Et on m'a détruite pour reconstruire ailleurs.
- T'es nulle!
- Je sais, sinon je n'en serais pas là.
- Non t'es nulle parceque tu te laisses faire. Tu ne crois pas au Destin, alors relève toi et fais face au monde.
- Je suis debout
- Ouvre les yeux
- Ils sont ouverts
- Mais tu ne vois rien
- Il n'y a rien à voir
- Mais si!
- Mais non!

- Ton travail
- Et mes études?
- Et alors? Tu as mieux et tu peux faire ta vie autrement et c'est toi qui as choisi. Et c'est un mérite.
- Y a que toi qui le penses
- Non ya pas que moi, mais personne n'ose le dire ou le faire. Tout le monde suit ce petit modèle social.
- Ceux qui le suivent sont tranquils
- Justement, tu choisis le chemin difficile et puis tu prouveras qu'il y a plusieurs chemins pour y arriver et non un seul. Tu as dépassé tout ça, un peu trop tôt peut-être mais c'est tout à fait en ta faveur.
- Je me le demande justement.. A force d'aller contre le courant on finit par se noyer.
- C'est pas ton genre et le regard des autres, tu t'enfoues depuis toujours.
- Je suis fatiguée
- On se fatigue, on se repose et on reprend. C'est humain.
- Humain?
- Oui
- Je ne comprends plus ce mot. Je suis humaine?
- Tu te poses des questions à ce sujet?
- Alors les autres ne le sont pas. Ou c'est moi qui ne le suis pas et ce sont eux qui le sont.
- Mais qu'est ce que tu racontes?
- Je parle en l'air, tu n'es pas obligée de suivre
- Je te suis, je ne te lacherai pas tant que tu ne redeviennes pas celle que tu étais
- Celle que j'étais était ce qu'elle était parce qu'elle avait certaines choses et tout ce qu'elle faisait avait un sens et un but. Le but a disparu, il n'y a plus de sens.
- Tu en auras d'autres
- Mais pas les mêmes

- Tu ne dépends pas de ce que tu as mais de ce que tu es
- J'y crois plus
- J'ai envie de te foutre une baffe
- Vas y, je m'enfoue, ou jette moi un sort si tu veux me rendre service. Ou fais moi revenir un an en arrière, même plus si tu peux. Tu veux m'aider, alors je te donne la solution.
- Tu ne me facilites pas la tâche, accepte mon aide ou demande de l'aide à quelqu'un d'autre. Oublie ta putain de fierté!
- Autant oublier d'autres choses alors
- Qu'est ce tu aimes?
- Qu'est ce que j'aimais plûtot?
- OK, qu'est ce tu aimais?
-Tellement de choses!
- Par exemple?
- Ma terre
- Ta terre?
- Oui, on m'a appris à aimer mon pays, la terre sur laquelle je suis née, même si je n'y ai passé que la moitié de mon existence
- Et qu'est ce qui s'est passé?
- Elle n'a pas su me rendre mon amour.. Elle le rend à ceux qui la saccagent
- Quoi encore?
- C'est pareil pour le reste et je ne veux plus en parler..
Alors j'ai arrêté, non parce qu'elle ne veut plus parler mais c'est moi qui suis fatiguée. Elle m'a démotivée. Elle n'a peut-être pas raison mais elle n'a pas tout à fait tort non plus.J'ai décidé de m'arrêter la, une pause pour trouver d'autres arguments...et de réviser mes convictions.

3 commentaires:

imed a dit…

courage troubaddour, si ça vaut le coup biensur sinon aide la à trouver le bon cap sur l'iceberg: c plus rapide moins fatigant.. trop dur mais pas trop con dsl

Anonyme a dit…

Mon dieu,ma belle, j'ai un peu l'impression que c'est avec moi que tu discutes, et que chacune de nous pourrait dire les phrases de l'autre...

bleed a dit…

Je connais qq'1 comme ça