mercredi, mai 24, 2006

Over

De ma main, j'ai poussé la porte de l'enfer

De sa main, il a serré fort mon coeur


Il m'a tirée violemment de la profondeur de mes songes psychédéliques
Je ne respire plus
Je cours vers la fenêtre lui mendier un peu d'air

L'espace est indéfinissable, je ne sais plus où je suis.

Sur la piste du doute, j'avance à pas de géant

Usure totale
Il faut arrêter

Je ne veux plus rêver

Banaliser banaliser banaliser
Pour mieux respirer

J'attends que tu me tendes la main, que ta voix caresse la torture vagabonde

Ton silence me fait perdre pied alors que tes mots auraient pu me sauver


Banaliser encore
Et oublier de temps en temps l'existence pour ne pas m'y accrocher

Il me l'a appris
Dans un message subliminal

Sortir alors de ce cerveau que martèle la Mémoire
J'essaie de quitter le sable mouvant
Plus je me bas, plus je m'enfonce

Je continue
Malgré tout
Peu importent les membres
Le visage respire encore
...

20 commentaires:

tom a dit…

hmmm ...

mochekes a dit…

:( g jamais compris un post de ton blog :( non plus celui la :(
mais c bien :)

Sam a dit…

yesssssssssss!!!

et bah t'a trouvé le temps finalement

Gattuso a dit…

"les songes psychédéliques" tu parles d'orchea là ;-))
sinon pou le reste je te conseil un GPS, ça peut aider quand on est perdu :-)
et pour le message subliminal et les sables mouvant démerde toi je sais pas quoi te conseillé :-)

ok ok je dégage, je sais c important pour toi ce texte mais j'essaye juste de trouve un sens à tout ça

khanouff a dit…

C’est ce qui arrive quand on monte très haut
Et qu’on dépasse le vol des oiseaux
C’est ce qui se passe quand on descend très bas
Et qu’on se surprend entrain de sonner son propre glas
C’est que qui tu viens de m’inspirer
A l’instant…par cette matinée

Aller trêve de tristesse
Bonne journée :)

Mia a dit…

Le silence qui suit les mots qui sauvent est parfois plus cruel encore que leur absence...

Très beau texte.

Sam a dit…

You've been tagged

come and take a look

phedre a dit…

encore un beau texte trouble tiré des profondeurs de l'âme...

cobragold a dit…

la tapisserie de l'enfer amortit tout les pas meme ceux qu'on fera jamais

Anonyme a dit…

Tres beau texte, mais ce qui me derange (this is my point of vue) c'est le fait de devoir demander de l'aide a autrui...est ce un appel au secours !!!!

Cornwell a dit…

à chaque fois que je lis un de tes poemes j'ai l'impression de m'enfoncer dans le monde de la depression!
Sors de la! tu n'es pas au bord du gouffre mais tu veux y aller!
Lorsque tu sens ton esprit s'envoler vers d'autres cieux plus sombres, reviens vers nous!

Troubadour a dit…

@anonymous: elle ne demande pas de l'aide, elle l'a juste attendue, et elle a compris qu'elle ne viendra pas.. ce n'est pas un appel au secours et si ça l'était, pourquoi ça te dérangerait? au contraire je pense que si elle l'avait fait elle s'en serait ptet mieux sortie..:)

@Cornwell: je vais bien..:)

@mia: l'absence des mots crée le doute, le silence après les mots est une réponse.. le doute, est pire.

@mochekes: continue, tu finiras par y arriver

@gattuso: fhemet rou7ek wahdek wahdek, c un pas vers la lumière :))

@khan, phèdre, cobra, sam, tom: toujours un plaisir de retrouver ces traces sur mon blog

No one... a dit…

Moi Je ne cherche pas à comprendre.. Je ressens :) Je laisse tes posts m'envahir, et je savoure :)
Bonne continuation.

Quelqu'un qui suit en silence.. Enfin pas toujours en silence :pp

demone-angelique a dit…

comme no one [mon alter ego] (celle qui m'a fait decouvrir ton blog) .. je suits .. en silence ..
emmm il faut savoir ressentir .. devenir passif .. ne pas vouloir á tt prix comprendre .. mais gouter .. alors les écrits transpercerons ta peau .. et te toucheront .. et alors .. tu comprendras ..

tfalsif Over :) ..

stupeur a dit…

Pour mon premier comment chez toi
j'espere que c pas le vrai Game over
joli blog, tres interressant.
revenons au sujet!
vivre de reves et de faux espoirs et encore plus douloureux.
life goes on, si c la bonne personne tot ou tard elle sera a toi. savoir relativiser est bien mieu que banaliser.

bon courage et a bientot

troubadour paysan a dit…

Que la nécessité de survivre ne banalise pas ta vie. Vas plus profond, contre tes peurs, ouvre tes portes, suis les chemins sombres et tu ouvriras d'autres portes vers la clairière des illuminés qui jamais ne seront vaincus par les ténèbres qui les habitent. Bien plus profond, tu trouveras les champs divins où naissent les enfants sacrés de notre humanité.

kikou a dit…

je suis marocaine et j aime bien votre blog
je vous recommande aussi ces chroniques je vous laisse le lien.

sebastien de pro2c a dit…

je sais pas d'où tu as copié ça mais c bo

cigara... a dit…

oui
il
vaut
mieux
banaliser

fatalis a dit…

Un beau texte. Vraiment.

Et la présentation actuelle (à mon gout) est bien mieux : elle met en valeur tes mots.