mardi, décembre 26, 2006

Arrêt


Le mot comme un fil
Le temps le fera résister, ou l'user jusque la rupture.
Les yeux écarquillés, pour engloutir l'image
Et la raconter
Quand les maux deviendront prononçables...




Photo source: Affiche Reporters sans frontières

2 commentaires:

Bilel a dit…

En un mot : j'adore

Mouwaten Tounsi a dit…

Moi aussi j'adore.
La censure est un bon moyen pour condamner un peuple à reculer.